Réunion de Conseil Local Lundi 11 Janvier 2010
Article mis en ligne le 24 janvier 2010
dernière modification le 12 janvier 2010

par Emmanuel Courcelle
logo imprimer

Ordre du jour

- Réforme du lycée et de formation des maîtres
- Bac blanc
- Retour sur le blocage de Décembre
- Cantine

Réforme du lycée

Toujours pas beaucoup d’informations sur la réforme des lycées, qui ressemble plus à un catalogue de bonnes intentions... nous sommes tous d’accord avec les bonnes intentions, mais sceptiques sur la mise en place. La position de la FCPE... qui n’a pas l’air d’en avoir d’ailleurs, nous semble également un peu étrange : abstention lors du CSE du 13 Décembre (en savoir un peu plus)

La réforme sera en principe appliquée pour les secondes à la rentrée 2010 : or, les programmes ne sont pas encore déterminés, ce qui signifie que les livres scolaires ne seront pas prêts !
Les articles du site sur ce sujet : tract des enseignants du lycée, réunion au CDPE à l’automne 2009

Formation des maîtres

La réforme du lycée, une réforme "à l’arrach ?" Elle n’est pas la seule : à un mois du concours, toujours rien de concret sur la formation des enseignants.

Actuellement, les enseignants sont formés à bac + 3, puis font un an de préparation au concours d’entrée (essentiellement disciplinaire), (bac + 4), puis s’ils ont le concours ils font un an de stage rémunéré, 8h00 par semaine, ainsi qu’une formation essentiellement pédagogique. Ils sont suivis un an avant d’avoir la responsabilité d’une classe, le salaire est de 1200 € par mois (ce qui n’est pas beaucoup, surtout que beaucoup de profs commencent leur carrière en banlieue parisienne...).

L’argument principal de la réforme était de payer mieux les enseignants, puisqu’ils seront formés à Bac + 5. En fait, ils auront... 30€ de plus par mois. Ils suivront des masters 2 "enseignant" et passeront le master 2 et le concours la même année ! Il est probable que la formation pédagogique va beaucoup régresser. Il faut savoir aussi que les étudiants ayant réussi le M2 mais pas le concours seront habilités à faire des remplacements. Sans aucune formation...

Après le concours, les enseignants-stagiaires enseigneront de 12h00 à 14h00 la première année (au lieu de 8h00 aujourd’hui) : cela est très lourd pour un débutant. Ils n’ont aucune formation, si ce n’est les conseils que les collègues sont censés leur donner ("tutorat").

Le principal intérêt de la réforme est de permettre de faire faire à l’Etat des économies : moins de formation pour les enseignants, et reconstitution du "pool" de remplaçants... avec des étudiants : pas chers !

Aujourd’hui, on n’a aucune certitude sur ce qui se passera l’an prochain...

Certains pensent que tout cela préfigure une future suppression du concours, les enseignants se faisant embaucher par des "lycées autonomes"... fantasmes ? Va savoir... c’est déjà arrivé à d’autres.

Privé - public : les enseignants pourront aussi bien avoir été formés par le privé que par le public (cf. les accords signés avec le Vatican par B. Kouchner il y a un an. D’ailleurs, les deux seules universités à proposer aujourd’hui des masters enseignants sont l’Institut Catholique de Toulouse et celui d’Angers.

Répression : dans le cadre de la formation IUFM, trois sujets de recherche avaient été donnés l’an passé sur le thème "comment voyez-vous la formation des enseignants ?" Certains étudiants ont choisi ces thèmes, ont fait un travail personnel... et ont été sanctionnés ! (refus de titularisation, finalement annulé suite à mobilisation). Répression, peur, tout est rentré dans l’ordre cette année.

Bac blanc

Pas de bac blanc organisé cette année : chaque prof donne un sujet différent, chacun corrige sa classe. Rien à voir avec les conditions du bac. Nous demandons que au moins pour les T2 et T3 il y ait une épreuve dans les vraies conditions du bac (anonymat).

Certains parents s’inquiètent d’autre part de la date à laquelle les élèves auront la liste des textes de français.

Retour sur le blocage du 10 Décembre

Le blocage a commencé le matin à 7h30, s’est terminé à 10h00... mais le lycée est resté fermé par l’administration jusqu’à.... 14h00. De sorte que les élèves devant rentrer à 10h00 n’ont pas pu rentrer. L’administration aurait-elle pris le relais des bloqueurs ? Avec une belle efficacité d’ailleurs : 2h00 pour les bloqueurs, 4h00 pour l’administration (plus des signalement d’absence. Très drôle).

A suivi un communiqué (reçu par courriel ou sur le site web) à la fois alarmiste et menaçant, qui nous semble pour le moins un peu exagéré... reste que le blocage s’est déroulé en l’absence de tout mouvement à l’intérieur du lycée (une AG a eu lieu le lendemain.... sans personne), à l’initiative de personnes extérieures au lycée. Nous envisageons que quelques parents FCPE soient présents si des blocages se manifestent à l’avenir (à condition que nous le sachions à l’avance), afin d’arrondir les angles...

Cantine

Ce point a été retiré de l’ordre du jour, car les parents qui avaient participé à la réunion du 15 Décembre n’ont pu venir pour cause de neige. Lire ci-joint leur compte-rendu de cette réunion.

Réunion avec l’administration

Alain Deltour va prendre rendez-vous avec M. le Proviseur afin d’avoir un entretien avec lui sur :
- Les problèmes de remplacements de profs absents
- Le bac blanc
- Les commissions, dont aucune ne fonctionne
- Le projet d’établissement, que personne n’a jamais vu

Alain sera accompagné de quelques parents pour cette réunion.


Téléchargements Fichier à télécharger :
  • Rapport_reunion_CDPE_du_15_decembre_09.pdf
  • 57.8 ko / PDF
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.0